Emma, apprentie du laboratoire OptimHal-ProtecSom, a reçu la médaille d’or régionale du concours « Un des Meilleurs Apprentis de France »

A seulement 17 ans, Emma Blondel a obtenu, le dimanche 2 juin 2019, la médaille d’or départementale et régionale du concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » dans la catégorie prêt-à-porter. 

 

 

Ce concours, organisé par la société nationale des Meilleurs Ouvriers de France, est destiné aux jeunes de moins de 21 ans en formation initiale ou en contrat d’apprentissage. Il représente l’excellence du savoir-faire dans plus de 200 métiers.


Une prestigieuse récompense qui vient donc saluer la motivation, l’investissement et la qualité du travail d’Emma, jeune apprentie au sein du laboratoire OptimHal-ProtecSom. 

Et ce n’est pas fini ! Grâce à cette victoire Emma va prolonger le plaisir en participant au concours national.


Retour sur son histoire et sa passion pour la mode :


Comment est née ta passion pour la mode et la couture ?

Emma : « Déjà toute petite, je m’amusais à personnaliser les vêtements de mes Barbies. Ça a vraiment été un élément déclencheur et c’est comme ça que j’ai manifesté un intérêt pour les métiers de la mode.»


Emma a alors décidé de choisir une formation en lien avec sa passion : Un Bac Professionnel Métiers de la Mode Vêtement au sein du lycée des métiers Thomas Pesquet à Coutances. Elle effectue sa formation en alternance au sein du Laboratoire OptimHal-ProtecSom qui a mis à la disposition de cette jeune apprentie un environnement propice à la réussite de ses différents projets. 


Bientôt la fin de ton apprentissage, sais-tu déjà vers quel métier de la mode tu vas te diriger ? 

Emma : « Au cours de ma deuxième année de formation, j’ai participé à mon premier concours : Mode in Normandie. Je devais réaliser la partie technique d’un vêtement, c’est-à-dire la partie recherche avant sa conception (choix du tissu, gamme de montage…).Ce premier concours m’a permis de me conforter dans mon projet professionnel : travailler dans un bureau d’études et méthodes, être le lien entre la production et les bureaux.»


Quelles ont été tes motivations pour participer au concours « Un des Meilleurs apprentis de France » ?

Emma : « J’ai été soutenue et encouragée par mes professeurs et mes collègues de travail du laboratoire OptimHal-ProtecSom ».


Raconte-nous comment s’est passé le concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » !

Emma : « Nous avions le choix entre 3 projets : prêt-à-porter, vêtement flou ou tailleur. J’ai préféré le thème prêt-à-porter où nous devions réaliser une robe, soumise à un cahier des charges bien précis. Pendant 3 mois, j’ai conçu étape par étape la robe et son dossier technique. »

 

Tu as reçu la médaille d’or, qu’est-ce que ça signifie pour toi ?

Emma : « Cette médaille, c’est très valorisant pour mon travail. J’espère que cette récompense pourra m’aider dans mon futur professionnel. »  



En parlant de futur, que fais-tu après ton baccalauréat ?

Emma : « Après l’obtention de mon baccalauréat, il existe plusieurs façons d’envisager l’avenir : chercher du travail ou continuer les études. J’ai décidé de poursuivre mes études en intégrant un BTS Métier de la Mode pour obtenir plus de compétences qui me permettront d’intégrer un bureau d’étude et méthode ».

 


 


Le Laboratoire OptimHal-ProtecSom était présent au Respiratory Drug Delivery pour présenter trois nouvelles études

Le laboratoire OptimHal-ProtecSom a participé à la nouvelle édition du congrès ‘Respiratory Drug Delivery’ qui s’est déroulée au Centre des congrès d’Estoril à Lisbonne, au Portugal, du 7 au 10 mai. Ce congrès est l’une des plus importantes manifestations internationales ayant pour thème la délivrance des médicaments par voie respiratoire.

L’équipe de recherche du laboratoire OptimHal-ProtecSom était présente sur place avec un programme riche et varié : Exposés, sessions, workshop…

 

 

OptimHal-ProtecSom met l’accent sur l’innovation

Le laboratoire OptimHal-ProtecSom investit chaque année plus de 25% de son chiffre d’affaires dans son centre de recherche. Son apport est essentiel pour offrir à notre équipe les moyens d’imaginer et créer les dispositifs médicaux de demain qui amélioreront la qualité de vie des patients et le travail des soignants.  

Chacun des dispositifs issus de la recherche de notre laboratoire fait l’objet de nombreuses études scientifiques pour en valider l’efficacité. Cette année, trois de ces études ont été présenté à l’occasion du Respiratory Drug Delivery.

 

DigitHal®, la chambre d’inhalation intelligente


Tout au long du congrès, Edouard CURRAN, PhD, Chargé de projet R&D au sein du laboratoire OptimHal-ProtecSom, présentait un poster sur le thème de la sonde DigitHal®. Cette étude a permis de mettre en évidence que la sonde permet une mesure instantanée, précise et reproductible du flux respiratoire du patient lors de l’utilisation de sa chambre d’inhalation. L’impact de la sonde sur la dose de médicaments délivrée a aussi été étudié et montre qu’il n’y a aucune modification de l’efficacité de la chambre d’inhalation.  

 

En récupérant de telles informations, la sonde DigitHal® pourrait être utilisée comme outil d’apprentissage permettant d’améliorer la technique du patient.  

 

L’importance du développement de tels dispositifs d’aide a été longuement traitée lors de la session 5 du congrès intitulé : « Re-inventing Inhalers for the Digital Age »



 

Découvrir l’étude sur la sonde DigitHal

 

  

 

Le docteur (PhD) Myriam ECKES, Chargé de projet R&D au sein du laboratoire OptimHal-ProtecSom, présentait, elle aussi, deux posters sur les études de ventilation mécanique.



CombiHaler®, la chambre d’inhalation pour circuit de ventilation mécanique

Le premier portait sur les performances in vitro de la chambre d’inhalation CombiHaler®.  Adaptée pour circuit de ventilation mécanique, CombiHaler® permet l’utilisation, sans démontage du circuit, d’un aérosol doseur et d’un nébuliseur à tamis.


L’objectif de cette étude était d’évaluer l’effet du volume de la chambre d’inhalation CombiHaler® sur l’administration du médicament par ventilation mécanique.

 

Le volume influe fortement sur les résultats quand la chambre d’inhalation est placée avant la pièce en Y et peu lorsqu’elle est placée après.

 

Découvrir l’étude sur la chambre d’inhalation CombiHaler

 

MinimHal®, la chambre d’inhalation, de faible volume, pour circuit de ventilation mécanique

MinimHal® est une chambre d’inhalation pour circuit de ventilation mécanique, possédant un faible volume, permettant une utilisation en pédiatrie et un positionnement à différents niveaux du circuit.

Cette étude évalue l’efficacité in vitro de MinimHal® dans un circuit de ventilation mécanique. 



Découvrir l’étude sur la chambre d’inhalation MinimHal

OptimHal-ProtecSom recrute un(e) chercheur(euse)

Le laboratoire OptimHal – ProtecSom est une entreprise Française qui conçoit et fabrique des dispositifs médicaux, notamment dans le domaine de la déposition pulmonaire de médicaments, et du monitoring respiratoire.


Cette PME consacre, depuis plusieurs années, un tiers de ses ressources directement à la recherche. Son équipe de recherche pluridisciplinaire travaille au sein de son laboratoire interne et en partenariat serré avec plusieurs équipes universitaires notamment en France, au Canada et aux États-Unis.


L’entreprise souhaite renforcer l’équipe notamment pour les projets DigitHal® et LabiHal®


Il s’agira de contribuer au développement et à la bonne réalisation de ces projets R&D en :


  • maitrisant la compréhension des phénomènes régissant les performances des outils de monitoring des traitements inhalés et des flux respiratoires
  • optimisant le développement de nouveaux produits
  • créant et validant des prototypes par des tests in vitro et in vivo
  • participant à la mise en place d’études précliniques et cliniques.
  • participant à la valorisation des travaux via la rédaction de publication scientifique.
  • collaborer avec les différents partenaires et participant aux congrès scientifiques des le domaines.
  • assurant une veille bibliographique.

Profil souhaité:

Doctorat en Physique, Chimie, Biologie ou tout sujet connexe.

Capacité d’interactions avec plusieurs équipes pluridisciplinaires.

Anglais professionnel indispensable.

Rigueur, curiosité, autonomie, démarche scientifique, travail en équipe.


Type d’emploi :

Temps plein, CDI


Postuler sur notre espace de recrutement ici

Postuler sur Indeed ici

Retour sur la 13ème Journée Française de l’allergie

Le Mardi 19 mars se déroulait la 13ème édition de la journée de l’allergie. Cette année, elle mettait en lumière l’asthme allergique, qui concerne plus de 60% des enfants asthmatique.

A cette occasion, le laboratoire OptimHal-ProtecSom a réalisé plusieurs vidéos d’information sur l’allergie aux acariens

 

 

L’acarien, un hôte à l’aise

Appartenant à la famille des arachnides, les acariens sont des petites bêtes invisibles à l’œil nu qui prolifèrent dans un environnement chaud, humide et obscure. Le matelas, où toutes ces conditions sont réunies, est un environnement idéal pour leur multiplication.

 

Et si c’était une allergie aux acariens ?

Les premiers symptômes de l’allergie aux acariens sont souvent perçus comme ceux d’un simple rhume : Nez bouché ou nez qui coule, éternuements, fatigue, toux, yeux rouges…

Les symptômes de l’allergie aux acariens ont un réel impact sur la qualité de vie des personnes allergiques, affectent leur quotidien et, sans prise en charge sérieuse, risquent d’évoluer vers un asthme allergique.

 

La chasse est ouverte

La lutte contre les acariens est complexe. Même morts, ils constituent de redoutables allergènes. Des mesures simples permettent de réduire leur population et d’améliorer la qualité de vie des personnes allergiques : s’équiper d’une housse anti-acariens, maintenir une température inférieure à 20°C, conserver un taux d’humidité en dessous de 60%, aérer quotidiennement pour renouveler l’air, chasser la poussière…

 

Pourquoi choisir une housse anti-acariens ProtecSom ?

L’une des premières choses à faire pour limiter le contact avec les allergènes est d’équiper son matelas d’une housse anti-acariens. Pourquoi le protéger avec une housse anti-acariens ProtecSom ? 


Les housses anti-acariens ProtecSom sont des dispositifs médicaux qui permettent d’envelopper intégralement les éléments de literie et ainsi d’empêcher tous contacts entre le patient allergique et les particules allergisantes d’acariens.

Plusieurs études ont permis d’observer une diminution moyenne de 60,8% des symptômes ressentis par les patients qui utilisent une housse anti-acariens ProtecSom® (Texaal® ou Noxaalon®).

 

OptimHal-ProtecSom, un laboratoire investi


Situé à Valognes, OptimHal-ProtecSom est un laboratoire de recherche qui développe et fabrique des dispositifs médicaux destinés à améliorer le quotidien des patients atteints de pathologies allergiques respiratoires tel que l’asthme, la BPCO ou encore l’allergie aux acariens.

Le Laboratoire, qui consacre presque un tiers de ses ressources directement à la recherche, se développe en partie grâce à une politique volontariste de partenariats universitaires, industriels et associatifs.

Notamment l’Association Asthme & Allergie, organisme de référence dans le domaine de l’allergie en France, avec qui le Laboratoire ProtecSom et plusieurs acteurs spécialistes de l’allergie ont menés récemment une campagne d’information et de sensibilisation pour les personnes potentiellement concernées par l’allergie aux acariens.

 

Plus d’informations …

 

Extrait du livre d’Or – Housses anti-acariens

 

 

 

Commande facile, livraison rapide, produits en très bon état. 

Produits de très bonne qualité, faciles à installer. 

Dès la première nuit, grand confort à l’utilisation (sommeil agréable, profond) 

Pour le moment aucun regret 

(excepté de ne pas en avoir eu avant)

 

Extrait d’un questionnaire de satisfaction “Housses anti-acariens”

 

Livre d’Or Laboratoire ProtecSom 

 

 

 

 

 

 

 

Le Laboratoire OptimHal-ProtecSom est à Dubaï pour le 44ème congrès de la santé au Moyen Orient.

ArabHealth se déroule, comme chaque année, au Centre International des Congrès et des Expositions de Dubaï. (Emirats Arabes Unis).

 

ArabHealth est devenu l’un des rendez-vous incontournables dans le domaine des dispositifs médicaux. Ce salon, d’envergure et de renommé internationale, attire toujours plus de professionnels de santé (concepteurs, fabricants et distributeurs). Cette année, plus de 4 150 entreprises issues de 160 pays sont attendues.

 

Pour le laboratoire OptimHal-ProtecSom, ce congrès est un rendez-vous important, qui permet à notre équipe de rencontrer et d’échanger avec de nombreux distributeurs.

 

 

Retrouvez-nous sur notre stand Hall Z2/B37 pour échanger avec notre équipe et découvrir nos interfaces d’inhalation dédiées aux maladies respiratoires comme la chambre d’inhalation TipsHaler®, le masque cloisonné OrHal® et DigitHal, le futur de l’inhalation.

 

DigitHal est un système de sonde et de capteur embarqué sur la chambre d’inhalation TipsHaler qui permet de recueillir les informations sur l’inhalation et les transforme en un signal visuel ou sonore. En fournissant en temps réel ces informations, DigitHal souhaite améliorer la technique et l’observance des patients, paramètres essentiels et qui font pourtant souvent défaut.